Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 17:03

Fotolia_42201653_XS.jpgQuel est le point commun entre les associations TULIPE et ADN ? Toutes deux sont des interfaces entre des entreprises et des associations caritatives pour contribuer à la distribution de produits auprès de ceux qui sont dans le besoin.

ADN, l'Agence du Don en Nature créée en 2009, est une plateforme logistique entre les industriels et les associations pour redistribuer les sur-stocks non alimentaires aux associations caritatives. Il faut savoir que "400 M€ de produits courants non alimentaires sont détruits chaque année ! Quand on sait que huit millions de personnes vivent au dessous du seuil de pauvreté en France" *, on ne peut s’empêcher de penser "quel gâchis" ! Quel intérêt pour une entreprise de financer la destruction de produits qui même s’ils sont invendables** pourraient encore servir ?

L'association ADN au slogan "moins de gaspillage, plus de partage" l'a bien compris et compte aujourd'hui 65 entreprises mécènes qui apportent leur soutien aux associations partenaires d’ADN par le biais de dons de produits d'entretien, d'hygiène et de bien-être, de vêtements, de jouets, de petit électroménager, d'imprimantes, mais aussi par du mécénat financier et de compétence.

Par exemple, la Fondation L'OREAL, acteur essentiel dans le démarrage de l’activité d’ADN, a soutenu non seulement financièrement la création de la plate-forme logistique, mais aussi a fait don de 400 000 produits depuis le début du partenariat. En 2011, la Fondation L'OREAL et ADN sont allés plus loin avec la mise en place d’un pôle "mères seules" proposant des "Ateliers Beauté du Cœur". Lancés par La Fondation il y a cinq ans, ces ateliers de socio-esthétique permettent d'aider différents publics à retrouver estime de soi et dignité. Ainsi, ADN et la Fondation L'OREAL vont à la rencontre des femmes au cœur des associations en y organisant des ateliers pour toucher plus de bénéficiaires. Au delà d’explications et de conseils sur l’utilisation des produits et les techniques de maquillage, ces ateliers sont également un véritable moment d’échange et de partage. Cette action se mixe avec une opération de don de produits directement sur le terrain.

La Fondation du Groupe SEB de son côté accompagne ADN sous trois formes :
-par le don de produits neufs (22.000 articles en 2011),
-par une dotation financière permettant à ADN de couvrir ses frais de fonctionnement mais également une partie des frais de manutention et de stockage,
-par du mécénat de compétence. Par exemple, l’optimisation logistique et la gestion des stocks en Bourgogne et Rhône Alpes.

Son réseau de partenaires associatifs est constitué de 300 associations sur la France (le SAMU SOCIAL de Paris, SOS VILLAGE D’ENFANTS, le SECOURS CATHOLIQUE…). Leur domaine d’intervention commun est la lutte contre l’exclusion aux profits des enfants, femmes, sans abris, personnes handicapées, personnes âgées. Le fonctionnement ? l’association une fois sa candidature validée, a la possibilité de se connecter au catalogue en ligne et de passer commande. ADN leur demande juste une participation symbolique à hauteur de 5 % de la valeur marchande des produits.

Voici quelques résultats concrets depuis 2009 :
- plus de 15 M€ de produits neufs non alimentaires ont été distribués. Grâce à sa plateforme logistique professionnelle, ADN a une grande capacité d’absorption, et permet aux donateurs d’économiser les frais de destruction ou de stockage tout en bénéficiant du crédit d’impôt. Son objectif est de redistribuer d’ici 2015 plus de 100 M  de produits aux plus démunis,
- environ 2260 tonnes de déchets ont été évités. En effet, ADN contribue aussi à lutter contre le gaspillage,
- enfin en rendant possible l’accès à des produits de nécessité courante, ADN permet à des personnes démunies de se sentir de nouveau inclues dans la société.

Autre coup de coeur : l'association TULIPE, créée en 1982, qui soutient aussi les démunis mais de façon un peu différente. Cette association d’urgence et de solidarité internationale des entreprises de santé, est en fait l’interface entre les entreprises de santé et les associations prenant en charge des programmes d’urgence et de solidarité à l’international. Elle fournit dans ce sens à ces associations des produits de santé neufs sous forme de kits d’urgence prêts à l’emploi et adaptés aux situations telles que les catastrophes naturelles ou les conflits. Elle travaille selon les directives de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), avec des médicaments neufs, dont l’origine et la qualité sont garanties par le maintien de la chaîne pharmaceutique : une durée de péremption supérieure à 14 mois, faire partie de la 15e liste des médicaments essentiels de l’OMS, correspondre à des formes et conditionnements adaptés à l’envoi en urgence et à l’utilisation dans les pays d’intervention.

Les 70 entreprises de santé adhérentes (médicaments, dispositifs médicaux etc.), qui ont souhaité agir de façon collective pour répondre en urgence aux besoins des populations en détresse, payent une cotisation*** et font des dons réguliers de produits. Citons la Fondation SANOFI ESPOIR, les Laboratoires BMS, GSK, LILLY France, Bayer Santé, RATIOPHARM, Groupe PIERRE FABRE etc…Elles ont également la possibilité de proposer à leurs collaborateurs à travers du mécénat de compétence une journée par mois pour l’élaboration des kits d’urgence mais aussi d'organiser une campagne de mobilisation durant laquelle l'association TULIPE lance des appels à don financier.

Du côté des associations partenaires, 60 sont bénéficiaires comme PREMIERE URGENCE, AIDE MEDICALE INTERNATIONALE, la CROIX ROUGE FRANCAISE, ALLIANCE FOR MEDICAL ACTION…

TULIPE, qui vient de fêter ses 30 ans, a collecté en 2011 plus de 2 M€ de dons en provenance de ces 70 entreprises du médicament ou structures adhérentes au profit des associations caritatives. Les dons de médicament ont bénéficié aux populations de 17 pays dans le monde.
www.adnfrance.org - www.tulipe.org

* source : www.adnfrance.org 
** en fin de péremption, emballage déchiré, fin de série...
*** financement de la logistique, acheminement des kits d'urgence, assistance technique pharmaceutique des ONG, missions d'audits des associations bénéficiaires

Partager cet article

Repost0
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 22:41

Fotolia_35459831retouchee.jpgParce que personne n’est à l’abri de se retrouver au chômage à un moment ou un autre de sa vie, parce que cette épreuve peut toucher tout métier, tout âge quelque soit son niveau d’étude, son expérience et ses compétences, j’ai souhaité rédiger un article sur ceux qui soutiennent les personnes privées d’un emploi. Un coup de cœur et de projecteur pour Solidarités Nouvelles face au Chômage (SNC), association indépendante loi 1901, créée en 1985 à l'initiative notamment de Jean-Baptiste de Foucauld en vue d’aider concrètement les demandeurs d'emploi.

Un groupe d’hommes et de femmes « qui mettent en œuvre sur le terrain une solidarité fondée sur le partage des revenus pour créer des emplois et sur le partage du temps pour accompagner des demandeurs d’emploi ». Ils sont plus de 1200 bénévoles répartis dans 105 groupes locaux de solidarité (de 12 personnes) sur toute la France.




Les missions de l’association SNC ?
- Accompagner des demandeurs d’emploi à travers l’écoute, la stimulation, la chaleur humaine et le soutien méthodologique. Il est essentiel qu’ils ne se sentent plus isolés, qu’ils reprennent confiance et le désir d’être utile dans la société. Cet accompagnement est effectué par deux bénévoles pour un demandeur d’emploi.
Témoignage de Laurent S. bénévole au sein de SNC  : "Au moment de partir en retraite, j’ai ressenti le besoin de m’engager, de partager une expérience variée de salariat, de périodes de chômage et de création d’entreprise et de la mettre au service de ceux qui sont victimes d’un accident de parcours et de les aider à retrouver leur place dans la société"

- Partager des revenus pour la création d’un emploi temporaire : des partenaires financent à travers leurs dons des emplois à durée déterminée pour les personnes accompagnées par l’association SNC (rémunérées sur la base du SMIC). Ces emplois sont créés dans des associations partenaires de l’association SNC. Un système tripartite plutôt original dans lequel le don a une double vocation :
*créer un emploi
*contribuer au développement des associations partenaires, à soutenir l'économie solidaire.
L’association SNC est dans ce cadre le lien entre le donateur et l’association « employeur » autour de l’accompagné.
Cet emploi temporaire de 12 mois environs représente un premier signe de réussite et permet la réintégration de la personne accompagnée dans la vie active.

graphique SNC

 
Les donateurs sont des particuliers mais aussi des entreprises et des fondations. Citons AUCHAN.fr, CREDIT COOPERATIF, Fondation CARITAS France, GOOGLE, MICROSOFT etc…

Solidarités Nouvelles face au Chômage fait partie des associations de chômeurs reconnues par Pôle Emploi. Dans ce sens, elle participe à des comités de liaison trimestriels* dans chaque département afin de co-construire de meilleures pratiques pour lutter contre le chômage, en faisant remonter la réalité du terrain vécue par les chômeurs.

En termes de résultats concrets :
- en 2011, 2 100 personnes sans emploi ont été accompagnées par l’association SNC dont 50% étaient au chômage depuis 1 an, une majorité âgée entre 30 et 50 ans (notons 1 sur 4 de plus de 50 ans et 16% moins de 30 ans), avec une forte proportion de personnes qualifiées professionnellement (dont 39% de cadres ou assimilés) et 59% de femmes et 41% d’hommes.
- à l’issue de l’accompagnement d’une durée de 10 mois environs, 60% des 2 100 personnes ont trouvé une solution positive (50% un emploi, 4% création de leur propre emploi, 6% en formation)
- 130 emplois de développement ont été financés (87 200 heures de travail) en 2011 dans 108 associations partenaires grâce au soutien de 3000 donateurs. Un chiffre en hausse (+ 37% par
rapport à 2010)

Citons quelques exemples d’emplois temporaires créés en 2011 : assistante plaidoyer chez OXFAM France, assistant administratif chez PASSERELLES ET COMPETENCES, chargé de communication chez RENCONTRES JEUNES ET HANDICAP, chargé de mission chez ENTRAIDE SOLIDARITE, comptable chez ARTISAN DU MONDE etc…

Aujourd’hui, face au développement du chômage, le besoin principal de l'association est de trouver des bénévoles pour accompagner des personnes sans emploi.
Qui peut être accompagnateur ? "Toute personne, ouverte à autrui qui se sent capable d’accueillir l’autre dans sa différence, sans le juger, de rechercher avec lui et non à sa place les chemins de l’insertion sociale et professionnelle, peut participer à l’action de SNC" précise Laurent S. Notons que le bénévole sera bien-sûr aidé par une formation proposée à tout nouvel accompagnateur et tout au long de son engagement à l'association SNC, grâce au groupe de solidarité.


www.snc.asso.fr

* le comité de liaison permet la représentation effective de plusieurs associations de chômeurs et organisations syndicales, tout en restant proche des préoccupations locales.

Partager cet article

Repost0
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 13:53

sodaUn nouveau coup de cœur pour une entreprise au concept fort original et plutôt en avance sur son temps ! U-MAN, lancé en mars 2011, est l’une des premières entreprises privées à but humanitaire. En effet, son objectif premier n’est pas de faire du profit mais d’obtenir un bénéfice suffisant pour reverser des dons à deux associations humanitaires de son choix. On peut dire que l’on ne voit pas se type d’entreprise tous les jours et surtout en France ! Parce que c’est un français qui en a eu l’idée…

Pour la petite histoire, Dominique Le Brun, entrepreneur breton gère une PME productrice de cidre. L’idée de créer une marque humanitaire lui est venue lors du concert de U2 au stade de France en 2005 : « Bono a dit : l’important n’est pas d’envoyer des hommes sur la Lune, mais de faire en sorte que chaque enfant dans le monde mange convenablement. Ca m’a marqué ». Six ans plus tard, il lance U-MAN Cola avec trois références de Cola au goût plus citronné et plus sucré que le Coca-Cola: normal, light ou zéro.

Un sacré pari pour Dominique Le Brun de choisir le marché du Cola, certes très porteur* mais déjà bien concurrencé avec les deux géants américains leaders incontestés, Coca-Cola et Pepsi. Ce choix est pourtant bien réfléchi puisque que ce marché est idéal pour gagner de l’argent et ainsi obtenir suffisamment de bénéfices pour soutenir une cause. La bouteille, fabriquée en France selon la législation en vigueur, est vendue 1,30 € les 1,5L et distribuée par plusieurs Franprix et Leclerc**. Dominique Le Brun a choisi le produit partage pour soutenir deux associations. Il reversera la moitié de ses bénéfices à ces deux associations. Par la vente de ses trois références Cola, il espère réaliser quelques dizaines de milliers d'euros de bénéfices.

La question que l’on peut se poser c’est pourquoi ?
« Aujourd’hui dans le monde un enfant meurt de faim toutes les 6 secondesU.man-cola-en-vente-chez-Franprix-on-dit-oui rubrique artic
et, dans nos pays industrialisés, certains sont victimes de maladies graves.
Les associations humanitaires et les bénévoles font un travail remarquable
et contribuent chaque jour à améliorer les conditions de vie de ces enfants
».
Face à cette réalité difficile, Dominique Le Brun a désiré apporter
une aide humanitaire en créant U-MAN. Ce n’est pas du business
mais sa façon bien à lui de faire de l’humanitaire…
D’ailleurs, il ne touchera aucun salaire de cette activité :
"j'ai toujours voulu faire de l'humanitaire mais je ne savais pas comment,
l'idée du Cola est tombée du ciel en 2005
...".

Il fait le choix d'aider deux associations humanitaires dans leurs actions contre la faim et la soif dans le monde : ACTION CONTRE LA FAIM et A CHACUN SON EVEREST.

Il a choisi ACTION CONTRE LA FAIM pour sa renommée et son objectif "clair". ACTION CONTRE LA FAIM, association de Loi 1901 reconnue d'Utilité Publique, est née d’une urgence en 1979 qui est celle des réfugiés afghans au Pakistan qui fuyaient les combats…Un groupe d'intellectuels français l’a fondé dans le but de lutter contre la faim de manière globale, durable et efficace dans le monde. Il faut savoir qu’en 2010, 925 millions de personnes souffrent encore de la faim dans le monde***. Dans ce sens, ACTION CONTRE LA FAIM, intervenant dans plus de quarante pays****, s’est donnée comme mission de sauver des vies par des actions de prévention, de détection et de traitement de la malnutrition et plus particulièrement suite à des situations d’urgence telles que les catastrophes naturelles, les conflits, les épidémies ou la pauvreté. L’association agit dans quatre domaines précis : la nutrition – la sécurité alimentaire – l’eau et l’assainissement – le plaidoyer le témoignage.

En ce qui concerne l’association A CHACUN SON EVEREST, Dominique Le Brun souhaitait "aider des gens plus près de chez nous". L’association de Loi 1901 est reconnue d'Utilité Publique et agréée par le Ministère de la Jeunesse et des Sports. Créée en 1994 par Christine Janin, première Française sur le toit de l’Everest et le Professeur André Baruchel, Chef du Service de Pédiatrie Hématologique des Hôpitaux Saint-Louis et Robert Debré à Paris, dans l'objectif d'aider les enfants atteints de cancer ou de leucémie à «guérir mieux» grâce à des stages en montagne et l’ascension de « leur Everest ». Partis du constat que 75% des enfants et adolescents touchés par un cancer (tumeur solide ou leucémie) guérissent, l’association met tout en œuvre pour soutenir les enfants dans leur guérison à travers un « parallèle symbolique » entre les difficultés rencontrées pour conquérir un sommet et celles vécues pour vaincre la maladie.

Pour conclure, précisons que Dominique Le Brun a eu la possibilité de développer ce projet car il est le troisième producteur de cidre en France avec 2,5 millions de bouteilles par an Avis aux entrepreneurs qui aimeraient se lancer dans le "business" humanitaire !
Je souhaite longue vie et beaucoup de bénéfices à cette entreprise humanitaire qui a bien choisi son nom : U-MAN.
www.umancola.com
- www.actioncontrelafaim.org - www.achacunsoneverest.com


* Le marché du Cola en France représente environ 1 milliard d’euros avec des marges importantes-source www.umancola.com
**  Liste des enseignes distribuant le U-MAN Cola sur www.umancola.com
*** Source : site www.actioncontrelafaim.org
**** En 2009, ACF est intervenue dans 44 pays, venant en aide à près de 5 millions de personnes grâce à 372 expatriés, 2344 personnels nationaux et 154 salariés au siège

Partager cet article

Repost0
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 11:20

IMG 9328

Un coup de projecteur sur deux femmes qui ont pris leur courage à deux mains en laissant maris, enfants à la maison et métier (Déléguée Hôpital au sein d’un grand laboratoire pharmaceutique, Consultante d’un cabinet de conseil en recrutement) pour se lancer un défi dans un contexte solidaire. Je veux parler du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc qui est le premier Rallye Raid à s’inscrire dans une démarche environnementale et citoyenne en obtenant la certification norme ISO 14001 : 2004*.
Une aventure humaine unique en son genre, à 100% féminin, dont l’âge des participantes se situe entre 18 à 65 ans et concerne 33 nationalités, qui propose une autre vision de la compétition automobile. Dans le respect des populations locales et de l’environnement, les règles sont strictes : pas de vitesse, ni trop de kilomètres (réductions du CO2), pas de GPS (navigation à l’ancienne), du hors piste uniquement. Les participantes ou plutôt « les gazelles », munies d’un « road book », d’une boussole, règle et carte doivent effectuer chaque jour un parcours en pointant des contrôles de passage mis en place. C’est pendant 10 jours, un esprit de partage (l’équipage est composé de deux équipières), d’entraide, de rencontre plutôt que de compétitivité.

Mais quel est le rôle de ce rallye non qualifié "de projet humanitaire", organisé par MAIENGA, agence de communication internationale organisatrice d'évènements depuis 1990 ?

- Permettre bien-sûr aux gazelles souvent novices de vivre un dépassement de soi, un retour aux sources qui fait ressortir les vraies valeurs, de connaître la liberté dans cette aventure.

Nos deux gazelles témoignent :

Isabelle : "nous avons vécu une très belle expérience.
Ces grands espaces, ce désert où il n'y a personne à part nous
pendant des heures, ce sont des moments agréables. C'est également
un désert habité, où résident des marocains dans des petits villages qui
ne sont pas malheureux mais qui vivent dans des conditions souvent difficiles.MIC 24032011 Leg1 030040
C'était un plaisir pour nous de donner de l'eau, d'échanger avec les adultes et
les enfants qui font coucou de la main sur le bord de la piste. Finalement,
j'ai découvert sur moi que j'avais plus de résistante que ce que j'imaginais,
que notre vie au quotidien est parfois pesante, et que partir dans
des grands espaces désertiques m'attire et m'apaise. J'ai été très heureuse
de retrouver ma famille au retour et souhaite partager ce que j'ai vécu.
Pourquoi ne pas repartir pour un raid en famille ? "

Violaine : " le rallye est une expérience que l'on vit à deux. P1040613
Nous avons passé plusieurs mois à le préparer puis nous avons partagé
les bons et les mauvais moments durant 10 jours dans l'espace réduit
d'un habitacle de 4x4 !
C'est une expérience de confiance, de soutien, de partage et d'entraide.

Avoir les mêmes objectifs, communiquer et partager sont des ingrédients
indispensables à la réussite d'un tel projet. Et c'est ce qui rend l'aventure
si intéressante et enrichissante !"

- Faire profiter de l'infrastructure du rallye à CŒUR de GAZELLES, association humanitaire reconnue d’intérêt général, dont la mission est de répondre à des besoins essentiels de la population marocaine. Citons par exemple, la participation des gazelles qui récoltent des dons (vêtements, jouets, livres, produits d’hygiène…) avant le départ au rallye. Ces dons acheminés du pays d’origine par les gazelles sont par la suite remis par l’association aux populations des villages traversés tout au long du rallye. Il est à noter que pour ne pas encourager la mendicité, les gazelles doivent éviter de faire des dons par elles-mêmes. Le projet est réfléchi et concret car les populations qui reçoivent le don doivent au préalable passer une visite médicale complète auprès des médecins de la caravane médicale Cœur de Gazelles**. L’objectif est bien-sûr d'inciter tous les membres d’une famille, d’un village à se déplacer afin de dépister les éventuels problèmes médicaux graves (dépistage visuel, diabétique, visite de contrôle des populations à risques pour les cancers...). La caravane médicale, qui existe depuis 2001, est un dispensaire itinérant, qui couvre la médecine générale, la pédiatrie, la gynécologie, l'optique, le dépistage du diabète et la pharmacie. L’organisation du rallye contribue aussi à faire travailler la population locale le temps du rallye : les "chek point" à chaque point relai, les personnes qui contribuent à faire "vivre" le bivouac comme les cuisiniers, les personnes de l'entretien....

Quelques mots sur l'association CŒUR de GAZELLES : soutenue depuis 2003 par le Ministère Marocain du Développement social, de la Famille et de la Solidarité et le Ministère Marocain de la Santé, l'association va au delà de l'aide médicale et de l'apport d’objets nécessaires à la vie quotidienne. En effet, elle soutient également l’enfant dans sa scolarisation (construction d’école, cours scolaires, école « nomade »), contribue à son bien-être (orphelinat…), permet la réinsertion professionnelle des femmes seules pour lutter contre la mendicité et la prostitution (création d’un centre de pâtisserie), protège l’environnement par des actions de sensibilisation de la population locale (informations sur les méfaits de l'utilisation des sacs en plastique, espaces verts au sein des écoles, création de puits etc…)
www.rallyeaichadesgazelles.com - Coeur de Gazelles

* certification du bureau VERITAS effectuée auprès de l’agence organisatrice et du rallye et qui s’appuie sur un travail important d'identification des impacts environnementaux, des solutions d'améliorations possibles et de la mise en place des process adéquats. Norme internationale garantissant que l’agence a mis en place un système de Management environnemental (SME) visant à intégrer systématiquement l'environnement dans le management et les actions de l'entreprise.
** La caravane est le résultat d’un projet de mécénat de solidarité du Groupe TOTAL et de la logistique du Rallye Aïcha des Gazelles. Citons aussi d’autres mécènes de l’association : SUEZ Environnement, LA POSTE, SITA…


 

Partager cet article

Repost0
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 14:37

7-copie-1Une nouvelle rubrique qui met « sous les projecteurs » une association peu connue, au petit budget mais dans laquelle une poignée d’hommes et de femmes se battent avec leurs convictions et leurs propres moyens pour une cause réelle.

Il était une fois une vieille ânesse* qui cherchait la liberté. Elle s’échappa de l’abattoir de Menton et se mit sous la protection de la fille d’une femme nommée Jacqueline Gilardoni. Cette femme fit ainsi connaissance avec le monde rude des abattoirs et leurs méthodes utilisées. L’usage des pistolets d’abattage n’étant pas obligatoire en 1957 en France, les veaux, moutons, chèvres et porcs étaient égorgés en pleine conscience.

Devant la détresse immense des bêtes d’abattoirs, Jacqueline Gilardoni décida de fonder l'OABA, l'Oeuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs en 1961. Son objectif ? «Humaniser la mise à mort des animaux…»

Il faut savoir qu'en France des centaines de millions d’animaux sont parqués chaque année pour être abattus. La vocation de l’association est de respecter l’animal, qui est un être sensible, en lui permettant une fin sans souffrance.
L'OABA est la toute 1ère association en France qui protège les animaux, destinés à la consommation de l’homme, à tous les stades de leur existence (élevage, hébergement, transport et abattage)

Sa mission se traduit par des actions mises en place auprès des éleveurs, de l’Etat et des consommateurs français :

- Visite des abattoirs pour vérifier comment les animaux sont traités. Pour ce faire, des délégués, ayant une expérience professionnelle des animaux, de leur élevage et de leur abattage, sillonnent la France. Leur tâche est plutôt difficile et éprouvante. Environ 200 enquêtes sont effectuées chaque année...

- Sauvetage des animaux maltraités dans ces abattoirs visités. L'OABA accueille ces animaux ponctuellement ou les prend en charge définitivement au sein du «troupeau du bonheur», un élevage soucieux de leur bonheur (cf. la photo ci-dessus)

- Soutien et encouragement des éleveurs dans le respect des lois et de l’animal lui-même. L'OABA fait changer les mentalités des professionnels vers un meilleur traitement des animaux.
4X3-abattage-rituel
- Sensibilisation du Grand Public dans le domaine de la protection
des animaux. La dernière en date est la campagne d’affichage
de janvier 2011 dénonçant la cruauté de l’abattage rituel (sans étourdissement)
et la tromperie des consommateurs. Cette communication a eu lieu dans
de nombreuses villes de France : l'OABA s’est associée avec 7 organismes**
œuvrant dans le même sens.

- Campagne et pression auprès des politiques en vue de faire respecter les techniques saines d’abattage.

- En Europe, lobby auprès des institutions européennes pour faire « bouger » les législations.

L'OABA, reconnue d’utilité publique depuis 1965 et qui fête ses 50 ans, est présidée aujourd’hui par le Docteur Jean-Pierre Kieffer, vétérinaire praticien. Ne percevant aucune subvention publique, l’association compte sur la générosité publique pour continuer à développer les visites sur le terrain, les actions judiciaires contre les mauvais traitements, l’hébergement, les soins des animaux sauvés.
www.oaba.fr

* elle s’appelait « Amigo » et fut rachetée, mise en pension chez le gardien de l’abattoir de Menton avec d’autres animaux sauvés.
*
* Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs - Fondation Brigitte Bardot - Fondation Assistance aux Animaux - Protection Mondiale des Animaux de Ferme - Conseil National de la Protection Animale - Société Nationale pour la Défense des Animaux - Confédération Nationale des SPA de France

Partager cet article

Repost0
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 20:12

003_BasDef_.JPGUne nouvelle rubrique qui met « sous les projecteurs » une association peu connue, au petit budget mais dans laquelle une poignée d’hommes et de femmes se battent avec leurs convictions et leurs propres moyens pour une cause réelle.

Parfois une association  prend  naissance suite à une rencontre. C’est ce qui s’est passé il y a 10 ans pour l’association AFAO *.
Des parents d’enfants nés avec une atrésie de l’œsophage perdus face à cette pathologie ont commencé à échanger sur cette expérience difficile : quelques familles réparties dans les quatre coins de la France. Pourquoi d’autres parents vivant la même situation continueraient à rester isolés tout en supportant cette épreuve ?

L'AFAO, inspirée d’associations en majorité anglo-saxonnes, existe en France pour soutenir, écouter et informer ces familles : des rencontres entre familles notamment par région sont organisées, des informations à travers un journal semestriel nommé « Mâchouille » et le site internet apportent des réponses aux questions que les familles se posent (sur la maladie, les démarches administratives…), des forums et des témoignages les rendent solidaires dans cette expérience difficile. Pour mieux comprendre et « vivre » la maladie de leur enfant au quotidien, les parents ont la possibilité d’échanger avec des médecins par le biais d’un forum. Mais qu’est-ce que l’atrésie de l’œsophage ? Certains, j’en suis certaine, se posent la question car c’est une maladie rare : 200 enfants en France naissent chaque année avec cette malformation.

L'atrésie de l'œsophage correspond à l’interruption de cet organe qui, situé dans le thorax derrière la trachée artère, transporte les aliments de la bouche à l'estomac. Cette anomalie est décelée à la naissance lors de la pratique systématique de la sonde dans l’œsophage. Il faut savoir que L’œsophage, la trachée, les poumons, se forment à partir de l’intestin primitif vers la quatrième semaine ; c’est pour cela que l’atrésie de l’œsophage est souvent accompagnée d’une malformation de la trachée (trachéomalacie), de fistules, petits conduits situés entre l’œsophage et les poumons. Or, l’atrésie de l’oesophage est la partie visible de la malformation, d’autres malformations notamment du système respiratoire peuvent être découvertes plus tardivement  après la naissance: une origine embryologique commune, des anomalies du développement pulmonaire peuvent être associées à des anomalies du tractus digestif conduisant à des malformations regroupées sous le terme anglo-saxon de « bronchopulmonary-foregut malformations ».

Concrètement pour l’enfant,  Les aliments avalés ne peuvent pas être transportés de la bouche à l'estomac. En conséquence et pas des moindres, la pathologie rend impossible l’alimentation de l’enfant. Le lait avalé ou même la salive s'accumule dans le cul de sac supérieur et retourne dans la bouche. Seule l’intervention chirurgicale dans les jours suivants la naissance peut réparer la malformation**. Elle nécessite souvent des semaines d’hospitalisation. Il arrive parfois que l’enfant doive subir une deuxième opération vers l'âge de 6 - 9 ans. Avant d’atteindre cet âge, certains enfants mais ce n’est pas une généralité, seront nourris par nutrition entérale (alimentés par une sonde reliée directement à leur estomac par une gastrostomie). Après l’opération, ils peuvent souffrir de différents désagréments comme la difficulté à avaler, le reflux gastro-œsophagien, subir une sténose***, des problèmes respiratoires, des malaises généraux qui surviennent après le repas nommé dumping syndrome. Il existe également des cas de blocage d’aliment dans l’oesophage non motile,comprimant la trachée située derrière. Dans 50% des cas, l'atrésie de l'œsophage est associée à des malformations d’autres organes ; ce qui induit des complications…

Vous l'avez bien compris, ces enfants ne vivent pas comme leurs frères et sœurs. Tout un système "sur mesure" est organisé autour d’eux en commençant par la nutrition : ne pouvant pas beaucoup manger lié à un petit estomac, leurs repas sont enrichis de protéines, de calories et ils prennent souvent des encas. Ils ont très peu d’appétit alors les parents doivent faire preuve d’imagination pour leur donner envie de manger : aménager un cadre chaleureux, faire découvrir la nourriture à travers des cours de cuisine (cf. la photo), favoriser une bonne ambiance, aménager les repas à des heures fixes…. La nutrition entérale est contraignante sans compter certaines complications qui peuvent intervenir lors des trois premières années, comme des problèmes respiratoires persistants et nécessitant séances de kiné, aérosols, antibiothérapie... 

Face à cette pathologie éprouvante à supporter au quotidien pour l’enfant et les parents qui doivent s’organiser en conséquence, l’association en plus de son rôle de soutien et de communiquant a une autre mission tout aussi essentielle : aller à la source et comprendre. Dans ce sens, l’AFAO développe des programmes de recherche sur les causes de l'atrésie et sur la reconstruction tissulaire (construction "in vitro" d'œsophage) en travaillant en collaboration avec un conseil scientifique composé de spécialistes concernés par la pathologie (chirurgien, pneumologue, généticien, gastro-entérologue et psychologue).

Quelques réalisations : labellisation en 2006, par le Ministère de la Santé, d’un Centre des Références des Affections Congénitales et Malformatives de l’œsophage à Lille, la carte d’urgence****, plusieurs programmes de recherche génétique menés à l’Hôpital Necker-Enfants Malades par le Professeur Lyonnet, le soutien financier de projets de recherche primés en 2007 et 2009 notamment celui très novateur du Pr P.Cattan de l'Hôpital St-Louis qui consiste à reconstruire un œsophage par ingénierie tissulaire.

Aujourd’hui, l’AFAO continue son combat dans l’objectif de financer de nouveaux programmes de recherche pour permettre à l’enfant d’avoir « une vie normale »  et tente aussi de se faire connaître : petites campagnes de récoltes de fonds, témoignages de parents dans la presse régionale, passage sur les plateaux du Téléthon, participation à la Marche des Maladies Rares. L’association ne perçoit aucun financement public, ni des collectivités territoriales. Certaines entreprises à travers des partenariats divers contribuent à la sortie du journal « Mâchouilles », à l'organisation des journées de rencontre des familles (Covidien, Nutricia, Fondation Groupama, Humanis en courant pour l'AFAO…) mais est-ce suffisant ?

www.afao.asso.fr

*Association Française de l’Atrésie de l’Œsophage - ** une communication (appelée anastamose) est établie entre les deux culs de sac œsophagien - *** l'oesophage se rétrécie au niveau de l'anastamose, provoquant des malaises lors des tétées, de dysphagie, d’encombrements respiratoires, voir de blocage d'aliments solides - **** carte délivrée par le médecin de l'enfant qui contient tout l'historique santé de l'enfant et permet ainsi d’expliquer la pathologie auprès de services d’urgence qui la méconnaissent. Apporte liberté, possibilité de déplacement aux parents.

Partager cet article

Repost0

Rejoignez le mouvement !

facebook-logo twitter_newbird_boxed_whiteonblue.png

Recherche

Sommaire

MECENAT - PARTENARIAT ENTREPRISE et ONG

Préambule

Des Fondations, un engagement puissant et pérenne

Des actions solidaires mais pourquoi faire ?

Le Greenwashing, la méfiance des consommateurs français…

Des collaborateurs engagés témoignent

Ces ambassadeurs

Des idées reçues sur le mécénat d'entreprise

Facebook, un support de campagne solidaire

Mécénat et PME : compatible ?

Les Défis mecenova - un engagement sociétal des collaborateurs

Courir pour une cause

Carenews, le produit-partage virtuel


DES MARQUES COSMETIQUES ENGAGEES

Decléor, un engagement envers Madagascar

Weleda et son doudou bio marin

Clarins, une entreprise citoyenne

Oenobiol aide les femmes atteintes du cancer du sein

L'occitane, marque engagée dans l'éducation des femmes

Yves Rocher, "Plantons pour la planète"

Mustela et le congé solidaire, une action dans une démarche globale de développement durable

Dr Pierre Ricaud proche des femmes

L'Oréal rend le sourire

Daniel Jouvance lutte contre la malnutrition

Darphin proche d’une communauté de femmes au Ghana

The Body Shop proche de l'homme et de sa planète

UNE s'engage pour l'éducation des filles


DES MARQUES DE PRODUITS SOIN ET HYGIENE ENGAGEES

Cadum engagée auprès des enfants du monde

Hansaplast et sa trousse 1er secours solidaire

Signal, un engagement pour un engagement


DES MARQUES DE PRODUITS NATURELS ENGAGEES

Lea Nature pour un monde plus vert, équitable et respecteux

Vegebom, son soutien au jardin botanique pour la conservation des grands singes

Naturelle d'Argan engagée dans la préservation des arganiers

Calmofitol apporte des rêves

Fleurance Nature, un don à la place d'un cadeau
Puressentiel, une marque engagée par ses passions

 

DES LABORATOIRES PHARMACEUTIQUES ENGAGES

Sanofi-Aventis, une implication forte dans le mécénat

Lilly, ses foulées qui ont du sens

GSK laisse "parler son coeur" auprès des enfants malades

BMS et les Nez Rouges

DES MARQUES DE VETEMENTS ENGAGEES

Vertbaudet et sa démarche éco-solidarité

La Halle soutient des projets de construction au Cambodge

Cyrillus et le cyber-hôpital

 

DES MARQUES DE JOUETS ENGAGEES

Eveil & Jeux, un engagement fidèle envers les enfants

Vulli et sa girafe solidaire

 

DES MARQUES DE FOURNITURES SCOLAIRES ENGAGEES

Clairefontaine soutient la scolarisation des enfants 
 

DES AGENCES IMMOBILIERES ENGAGEES

Anne Carole Immobilier soutient un projet au Togo

 

DES ENTREPRISES DE LA RESTAURATION ENGAGEES

Courtepaille lutte contre la pauvreté

Léon de Bruxelles aux côtés des enfants

McDonald's "donne la main"

Paul "partage son pain"

Sodexo soutient les plus démunis

 

DES PRESTATAIRES CONSEILS ENGAGES

Circular France société engagée auprès de Téléthon

 

DES MARQUES DE LOISIRS ENGAGEES

Smartbox fête un noël solidaire avec les enfants

 

DES DISTRIBUTEURS ENGAGES

Maisons du Monde soutient l'homme et l'environnement 

 

DES OPERATEURS DE TELECOMMUNICATIONS ENGAGES

SFR, la téléphonie solidaire pour les plus démunis

 

DES MUTUELLES ENGAGEES
MACSF et PLUME, sa poupée créatrice de lien et d'expression

 

DES ENTREPRISES ALIMENTAIRES ENGAGEES
Kinder s'engage pour l'enfance

Le torréfacteur Caron auprès des petits producteurs de café
Les2vaches et le microcrédit

 
DES GROUPES DE PRESSE ENGAGES
Une flamme solidaire symbole de l'espoir


DES MARQUES DU WEB ENGAGEES
L'e-mail solidaire
Winiti, le stop-pub solidaire
BeCause : en répondant, vous donnez…
Eurosolidaire, la plate-forme de vente solidaire

 

COUP DE CŒUR
AFAO, l’association des parents d’enfants souffrant d’atrésie de l'oesophage

L'OABA, l'association protectrice des animaux d'abattoirs

Deux gazelles dans le désert

U-MAN Cola, le soda humanitaire

Solidarités Nouvelles face au chômage

 

TEMOIGNAGE DE MARQUE
Sodexo et son engagement "The Better Tomorrow Plan"
lb qualitive research engagé auprès des enfants des rues

 

TEMOIGNAGE D'ASSOCIATION
Présidente Des Soins & Des Liens
Président et Fondateur du Réseau Oudinot

Déléguée Générale d'Antenna Technologies
Directeur de l'OABA
Président Des Chevaux du Coeur
Déléguée Générale d'Enfances au cinéma

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Causes

SOCIALES : humain

L'occitane, marque engagée dans l'éducation des femmes

Oenobiol aide les femmes atteintes du cancer du sein

Clarins, une entreprise citoyenne

Vertbaudet et sa démarche éco-solidarité

Mustela et le congé solidaire, action dans une démarche globale de développement durable

Clairefontaine soutient la scolarisation des enfants

Eveil & Jeux, un engagement fidèle envers les enfants

Anne Carole Immobilier soutient un projet au Togo

Sanofi-Aventis, implication forte dans le mécénat

Courtepaille lutte contre la pauvreté

Léon de Bruxelles aux côtés des enfants

Circular France société engagée auprès de Téléthon

Smartbox fête un noël solidaire avec les enfants
McDonald's "donne la main"

La Halle soutient des projets de construction au Cambodge

Dr Pierre Ricaud proche des femmes

Cadum engagée auprès des enfants du monde

Hansaplast et sa trousse 1er secours solidaire

Lilly, ses foulées qui ont du sens

L'Oréal rend le sourire

Daniel Jouvance lutte contre la malnutrition

Signal, un engagement pour un engagement

GSK laisse "parler son coeur" auprès des enfants malades

SFR, la téléphonie solidaire pour les plus démunis

Darphin proche d’une communauté de femmes au Ghana 

MACSF et PLUME, sa poupée créatrice de lien et d'expression

Kinder s'engage pour l'enfance

Calmofitol apporte des rêves

Fleurance Nature, un don à la place d'un cadeau

Paul "partage son pain"

Cyrillus et le cyber-hôpital

Le torréfacteur Caron auprès des petits producteurs

Vulli et sa girafe solidaire

The Body Shop proche de l'homme et de sa planète

UNE s'engage pour l'éducation des filles

Une flamme solidaire symbole de l'espoir

U-MAN Cola, le soda humanitaire

Sodexo soutient les plus démunis
Les2vaches et le microcrédit

BMS et les Nez Rouges

Solidarités Nouvelles face au chômage

Puressentiel, une marque engagée par ses passions

 

ENVIRONNEMENTALES : nature, animal

Decléor, un engagement envers Madagascar

Weleda et son doudou bio marin

Yves Rocher, "plantons pour la planète"

Courtepaille lutte contre la pauvreté

McDonald's "donne la main"

Maisons du Monde soutient l'homme et l'environnement

Lea Nature pour un monde plus vert, équitable et respecteux

Vegebom, son soutien au jardin botanique pour la conservation des grands singes

Naturelle d'Argan engagée dans la préservation des arganiers

Fleurance Nature, un don à la place d'un cadeau

Le torréfacteur Caron auprès des petits producteurs

L'OABA, l'association protectrice des animaux d'abattoirs

The Body Shop proche de l'homme et de sa planète

Puressentiel, une marque engagée par ses passions

 

CULTURELLES : art

Eveils & Jeux, un engagement fidèle envers les enfants

 

 

 



 

Blogs et sites Conseillés

Un choix de blogs et de sites en affinité avec marquesolidaires.com :

-Carenews : plateforme d'informations solidaires

-youphil : le média de toutes les solidarités


-GenerationEcoGreen
: blog sur le thème du Développement Durable


-GoodAction : blog de la 1ère régie pub participative, communautaire et solidaire qui demande à ses annonceurs de dédier 3% du budget net sous la forme d'un don pour des projets précis d'ONG et d'associations

- ADN : passerelle logistique qui collecte des produits neufs invendus, non alimentaires auprès d’entreprises donatrices et les distribue à son réseau d'associations (Armée du Salut, Secours Islamique, SOS Villages d'enfant, Samu Social etc...)


-LePartenariat : agence conseil pour identifier le partenaire idéal et acteur principal dans la mise en relation pour mettre au point un projet gagnant gagnant


Statistiques du Blog

DEPUIS LA CREATION (02/09/2010) :

- 24 236 visiteurs uniques

- 47 366 pages vues

au 23 septembre 2014

Liens

Associations citées

AFAO - Enfants d'Asie - Actions contre la Faim - L'Enfant@l'hôpital - 1001 Fontaines - Petits Princes - Antenna Technologies - Secours Populaire - Apache - Cancer du sein parlons-en ! - Tamani - Sabrina-JM-Kirief - Emmaüs defi - L'Envol - 1% pour la Planète - MDRGF - UNICEF - L'Homme et L'Environnement - Médecins du Monde - UNESCO - Tulipe - ASHPA - Croix Rouge - Mécénat Chirurgie Cardiaque - Enfance et Musique - Les Blouses Roses - AFM Téléthon - Samusocial de Paris - MVE - Plan France - SOS Villages d'enfants - Enfance et Musique - Force Femmes - Asmae - Planète Urgence - Orbis - Aide et Action - ABC d'Ailleurs - Etincelle - La vie de plus Belle - Fondation Maud Fontenoy - Asmada - MDRGF- VML - L'OABA - Eau Vive - ECPAT - Fondation Staying Alive - PLAN France - Toutes à l'école - La chaîne de l'espoir - L'AFEV - A chacun son Everest - Le Rire Médecin - CARE France - Save the Children - Petits Frères des Pauvres - Handicap International - Un Enfant par la Main - l’Association Française des diabétiques (AFD) - Caméléon - Cheer Up - Fondation Goodplanet - François-Xavier Bagnoud - Sur les bancs de l’école - SOS Enfants - Orphelins SIDA International -Sol En Si -  La Maison de Marthe et Marie - Clowns Sans Frontières - Enfance et Partage - Des Villages et Des Hommes - Les Chevaux du Coeur - La Sapaudia -